En voiture, à pied ou à vélo, tout savoir sur le Passage du Gois !

Publié le : 28/01/2022 dans : Camping en Vendée 

Site classé d'intérêt national et patrimonial, lieu unique et emblématique de la Vendée, le passage du Gois est une véritable curiosité naturelle et une attraction locale qui attire beaucoup de visiteurs et de curieux. Voici l'essentiel à savoir avant d'entreprendre la traversée du passage du Gois en voiture, à pied ou à vélo.

En voiture, à pied ou à vélo, tout savoir sur le Passage du Gois

Quand traverser le Passage du Gois ?

Le passage du Gois est une chaussée submersible située dans la baie de Bourgneuf, au nord du département de la Vendée. Accessible aux automobilistes, cyclistes et marcheurs, le Gois est l'une des routes les plus insolites du monde, uniquement praticable à marée basse. La route se découvre deux fois par jour. Vous pouvez passer 1h30 avant et 1h30 après l'heure de marée basse. À chaque extrémité du passage, des panneaux indiquent les horaires de marées et alertent les usagers quand la marée est montante.

Le Passage du Gois en voiture

Route mythique entre l'île de Noirmoutier et le continent, le passage du Gois est une pittoresque alternative au pont de Noirmoutier. Cette chaussée submersible, unique au monde, permet de rejoindre l'île de Noirmoutier en voiture depuis Beauvoir-sur-Mer. Les véhicules roulent au pas sur la chaussée et 5 minutes suffisent pour arriver sur "l'île aux Mimosas".

C'est une véritable attraction touristique, pour ne pas dire une aventure, qui n'est toutefois pas sans risque. En effet, la marée montante piège régulièrement les automobilistes imprudents. Certains sont contraints d'abandonner leur véhicule pour se hisser sur une des balises-refuges. Une voiture, et même un camping-car, peut facilement être emportée par le courant.

Le Passage du Gois à vélo

Le Passage du Gois est autorisé aux vélos. Outre la cohabitation avec les voitures, il faut également aimer rouler et tressauter sur les pavés. Attention aussi aux nids de poule ! Dans ce cas, mieux vaut privilégier le VTT au vélo de course. Côté sécurité, les cyclistes devront prendre les mêmes précautions que les automobilistes, à savoir respecter les horaires de marée basse. Un conseil : préférez un passage au petit matin, quand la circulation n'est pas encore trop dense.

Le Passage du Gois à pied

Il est possible de franchir le Passage du Gois à pied. Comme les automobilistes et les cyclistes, les marcheurs devront faire preuve de vigilance pour ne pas se retrouver piégés par la montée des eaux. Au cas où, des piliers de secours ont été construits pour abriter les piétons qui auraient entrepris leur traversée trop tard.

Quelle longueur fait le passage du Gois ?

La route du Gois s'étire sur 4,125 kilomètres. C'est la chaussée submersible la plus longue d'Europe. Selon le coefficient de la marée, la hauteur d'eau qui recouvre la chaussée à marée haute varie de 1,30 m à 4 m.

Un peu d'histoire...

Le passage du Gois a une existence très ancienne. Les premières mentions remontent au XVe siècle. Une utilisation régulière par les habitants est attestée au XVIIIe siècle. Les noyades survenues au cours des temps ont forgé le mythe du "Gois naufrageur". Selon la tradition orale, la première traversée aurait été effectuée en 1766 à cheval par Auguste Gauvrit, un tailleur de Barbâtre.

En 1868, on construit une route empierrée submersible. La chaussée du Gois devient officiellement une route départementale : "la route de Napoléon-Vendée à Noirmoutier". En 1924, des travaux de consolidation sont réalisés afin de macadamiser la chaussée. La route est élargie. Des balises refuges et deux rampes d'accès sont aménagées de chaque côté.

Comment s'est formé le Gois ?

Curiosité naturelle unique au monde, le passage du Gois est le résultat de l'effondrement du plateau qui a donné naissance à la Baie de Bourgneuf, au début de l'ère quaternaire. Une lente remontée du fond de l'océan et la dynamique sédimentaire ont permis la création de ce gué naturel devenu une véritable attraction touristique.

D'où vient le nom de "Gois" ?

Le passage du Gois, ou Gôa, vient du patois vendéen "goiser", qui signifie "se mouiller les pieds en marchant dans l'eau".

Pêche à pied au Gois

Lors des grandes marées, le passage du Gois est réputé pour la pêche à pied. Dans la baie, autour du Gois, on peut récolter des coques, bigorneaux et palourdes.

photo@Julien Gazeau, Vendée Expansion

Cet article vous a plu ? Partagez-le !
  • Twitter
  • Facebook
  • Google +
  • Linkedin
  • Pinterest
  • Email

 

< Retour au Blog
 
Amusez-vous dans nos aires de jeux !
Amusez-vous dans nos aires de jeux !
Entrée du camping Sol a Gogo
renovation camping sol a gogo 2019
Accès direct à la plage ! Découvrir notre espace aquatique
piscine espace aquatique camping saint-hilaire-de-riez
> Voir les disponibilités et réserver <

Réservation

Camping Saint Jean de Monts
Réservez l’esprit léger en souscrivant à notre assurance premium « sans motif, sans justificatif » et de notre formule COVID ZEN*En savoir plus
 
facebookinstagram